Make your own free website on Tripod.com
Matoub Lounes


Hymne a Boudiaf

Le revolutionnaire


Hymne a Boudiaf


Depuis tant d'annees loin de ta patrie
Tu t'es insurge,tu as refuse l'injustice
Nous attendions que se fasse la verite
Sur ce qu'ils ont englouti
Mais derriere toi la mort a surgi
Provoquee par ce qui t'avaient trahi
Dispensateurs de miseres souvenez vous que

c'est vous qui faites l'acquisition de coleres extremes
Helas! Helas! Pauvres veuves!
Ont peri des hommes qui ne meritaient pas la mort!
On t'appela pour trouver remede a ces epreuves
Puis on te fit decamper vers ce lieu etroit
Tu ne pris pas garde aux herbes epineuses
Dans notre pays on denoua les cordes

Et notre patrie s'engouffra dans un puits sans fond
Elle plongea la tete a premiere.
Et les autres nations se sont ri d'elle
Helas!Helas! Pauvres veuves!
Ont peri des hommes qui ne meritaient pas la mort!
Tu as trouve notre pays bouleverse
Dechire, parti en lambeaux

Les uns clammes: Nous sommes Arabes,
Et personnes ne nous a precedes
Quant aux obscurantistes et a leurs comparses
Ils ont jure de ne rien ceder
Ils preparent le jugement dernier
Pour les hommes qui leurs tiennent tete
Helas!Helas! Pauvres veuves!

Ont peri des hommes qui ne meritaient pas la mort!
Ton nom demeurera dans l'Histoire
Les generations futures le rencontreront
Ces evenements meurtriers ne dureront pas toujours
Bien que la colere nous habite
L'Algerie, un jour guerira
La connaissance donnera des bourgeons

Tu as trace notre voie
A present reposez en paix Monsieur Boudiaf.
De Abane a Boudiaf,combien de crimes orchestres!
Krim, Khider et autres...
Laiserons-nous cette terre ancestrale aux
mains de ces tristes sirs qui l'ont plongee
Dans le chaos,ou entre les griffes de ces
laches illumines?


Le revolutionnaire

Compagnon de Revolution
Meme si ton corps se decompose
Ton nom est Eternite
Pars en paix nous ne faillerons pas
Quoi qu'il advienne
Nous serons toujours des tiens
La tombe nous attends tous
Aujourd'hui ou demain

Nous te rejoindrons
Nous ne laisserons pas l'adversite
Briser notre volonte
Ta mort est notre serment
Tu t'es sacrifie pour nos droits
Pietines par des chiens
Le peuple aime toujours ta voix
J'ai entendu nos ennemis dire

Que cette foi tu n'en rechapperais pas
Dors du sommeil de nourrisson
Nous veillerons sous les etoiles
Pour perpetuer ton existence
Quant au rythme qui fais l'Histoire
Nul ne nous en detournera
Ne perturbe plus ton repos

Combien d'autres t'ont suivi
Desormais il y a plus de tombes
Que de maisons dans nos villages
Les cheiks qui forment leurs emeules
Repus de sacrifices
Se prosternent devant les nihilistes
Qui sement la terreur
Et n'epargnent nul lieu

Ils egorgent au nom de Dieu
Et par la violence et le feu
S'en prennent aux gens du savoir
Qui desormais assurera la probite?
J'ai entendu ta soeur hurler
Blottie contre sa mere
Quand les youyous percaient l'horizon
L'embleme qui arrime la tente

Ne sera pas altere
Meme aux prix d'autres veuvages
Saboteurs et intriguants
Veulent briser notre courage
Solidaires dans le chaos
Quant a l'animal egare
Il a la bride de travers
Et claironne que la paix regne sur nos villages.